Éditions des femmes - Antoinette Fouque

Éditions des femmes - Antoinette Fouque

Antoinette Fouque, la femme de lettres

C'est en fréquentant les milieux littéraires que, Antoinette Fouque (Desfemmes) constate à quel point les femmes tiennent peu de place dans le domaine de l’édition. Les librairies lancées par l'écrivaine sont ouvertes de 11 heures à minuit, il s'agit de lieux d’échanges. Totalisant des centaines d'ouvrages dédiés à la réflexion féminine, la maison d’édition d’Antoinette Fouque permet à de nombreux auteurs de diffuser leurs idées. Elle ouvre une première librairie dans le sixième arrondissement de Paris, où elle propose l'ensemble de la littérature féminine de l’époque.

Récompensée par les plus prestigieuses décorations du pays dont la Légion d'honneur, cette grande dame meurt en février 2014. le Club Parité 2000 et l’Observatoire de la Misogynie ont été fondés par Antoinette Fouque. Tous les combats pour les droits des femmes ont reçu le soutien d'Antoinette Fouque.

L'Alliance des Femmes pour la Démocratie : son engagement politique

A l'occasion du bicentenaire de la révolution française, Antoinette Fouque lance l’Alliance des Femmes pour la Démocratie. La militante s'engage avec les radicaux de gauche lors des élections au parlement européen, elle siège à Strasbourg pendant cinq ans. Au sein de la commission des droits de la femme au parlement européen, elle occupe le siège de vice-présidente. L’Alliance des Femmes pour la Démocratie lancée à l'initiative d'Antoinette Fouque est toujours active de nos jours et appuye la gauche, relais du combat pour les droits des femmes..

Le MLF fut lancé à l'Institut national de la propriété intellectuelle afin de parer tout détournement par les partis. Elle a lancé le Mouvement de Libération des Femmes avec le soutien d'autres militantes. Une nouvelle structure appelée l'Alliance des femmes pour la démocratie nait sous la houlette d’Antoinette Fouque à la veille des années 90 lorsqu'elle revient du pays de l'Oncle Sam.

Antoinette Fouque s'est lancée dans l'enseignement après des études supérieures en Lettres. C’est au début des années 70 qu'elle débat sur la sexualité de la femme aux côtés de la philosophe féministe Luce Irigaray. Avec son directeur de thèse Roland Barthes, Antoinette Fouque décroche un Diplôme d'études approfondies. L'étudiante côtoie l’écrivaine féministe Monique Wittig au même moment.

Ecrivaine et théoricienne

Elle est à l'initiative de l'ouvrage "Le dictionnaire universelle des créatrices", lequel raconte 40 siècles de création des femmes. Dans 3 ouvrages sortis entre 1989 et 2012., Antoinette Fouque fait la lumière sur la féminologie. Le combat d’Antoinette Fouque ne cède pas aux sirènes de l'activisme excessif, il soutient son attachement à la maternité, qui n'est pas selon elle en contradiction avec avec la libération des femmes.