La sphère médiatique a fait face à un véritable bouleversement à la fin des années 1990.

Antoinette Fouque - Site Presse


Antoinette Fouque - Site Presse

La jeunesse d’Antoinette Fouque

Au coeur des années soixante, Antoinette Fouque e (http://antoinettefouque-presse.com/)st maman. Elle est alors confrontée aux difficultés que doit affronter une femme lorsqu’elle doit assumer ses fonctions d'épouse et de maman tout en ayant une profession en parallèle. C'est dans la cité phocéenne qu'elle passe une enfance tranquille. Le père d’Antoinette Fouque était un militant communiste.

En 1973, cette femme de lettres lance sa propre société d'édition, Les Editions des femmes, et dans la foulée les Librairies des femmes sur Paris, Marseille et Lyon. L'éditrice ouvre une première librairie dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés, où elle vend les livres publiés par des femmes. Lieux de débats, les boutiques de livres créées par Antoinette Fouque ouvrent leurs portes jusqu'à minuit.

Antoinette Fouque, Roland Barthes et Luce Irigaray

Dans les années 60, Antoinette Fouque suit les séminaires du fondateur du lacanisme. La jeune femme s'est lancée dans l'enseignement après des études universitaires en Lettres. C’est en 1972 qu’Antoinette Fouque s'associe à une UV clandestine sur la sexualité féminine sous la houlette de Luce Irigaray, psychanaliste féministe.

Antoinette Fouque a participé à dans tous les combats pour les droits des femmes. le Club Parité 2000 et Le Collège de Féminologie ont été créés par Antoinette Fouque. Commandeur dans l'ordre de la Légion d'honneur et Chevalier des Arts et lettres, elle décède au début de l'année 2014.